Projet eau/forêt

Un projet pilote de partenariat entre exploitants d’eau et propriétaires forestiers en faveur de la protection des eaux souterraines en milieu forestier et de la valorisation de ces prestations a germé dès 2006 au sein de la CBOVd. Soutenu par le Canton et la Confédération, il a rapidement suscité l'intérêt et des contacts avec d'autres régions, tant et si bien qu'un projet interreg franco-suisse a été établi et a démarré en 2008 sous le nom de "Alpeau". De 2008 à 2012, le projet pilote de La Côte est entré en léthargie en attendant les résultats du projet  Alpeau, sachant que ce dernier disposait de capacités importantes pour consolider les bases scientifiques et juridiques en la matière. Le projet Alpeau s'est terminé en 2012 lors d'un séminaire de clôture tenu à Evian. On trouvera ses résultats et son importante documentation sous www.alpeau.org. En cliquant sur ce lien, vous trouverez également la synthèse du projet Alpeau.

Depuis lors, la CBOVd a relancé son projet pilote en le redéfinissant et le recadrant; il vise à établir un catalogue de prestations potentielles détaillé, devant permettre à des partenaires exploitants d’eau et propriétaires forestiers de discuter d'une éventuelle contractualisation de prestations à choisir dans cette liste. Ce catalogue peut s'appuyer sur les résultats du projet Alpeau pour définir ces prestations et les chiffrer. Pour le préparer au mieux, il doit être testé sur un périmètre pilote et des partenaires intéressés; le Groupement forestier de la Serine (AGFORS) basé à Marchissy s'est montré volontaire pour participer à ce projet, financé tant par lui que par la CBOVd et la Direction générale de l'environnement (DGE Forêt). Ce projet est en cours; une première version du catalogue a été établie et a pu bénéficier du soutien et de la validation de la DGE Eau (Eaux souterraines) et du Service cantonal de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV, distribution d’eau). Depuis lors l'information a été délivrée à tous les distributeurs d'eau du périmètre pilote et des contacts entre partenaires ont été agendés, qui permettront de définir concrètement des contenus de contrats de partenariat. La mesure du succès de ce projet déterminera la possibilité de l’étendre à d’autres régions, ce qui fait partie des objectifs fixés par la DGE Forêt.